Catherine Plantier : créatrice de rêves

PORTRAIT

J'avais une ambition: distribuer des brassées de fleurs et contempler les visages s'éclairer. L'étrangeté, c'est qu'il n'était pas question de bouquets de fleurs dans mon imaginaire. Je ne me voyais pas fleuriste, ni horticultrice. Non, je visualisais des pluies de pétales de fleurs, colorées et parfumées. Je me promettais intérieurement : « Un jour, je vendrai des fleurs ! »

J'ignorais qu'un tel rêve pouvait se réaliser, sous une forme plus éthérique ! J'ignorais même la signification de ce songe. Et me voilà aujourd'hui, après une longue carrière dans l'industrie pharmaceutique, devant sa concrétisation. Je saisis l'opportunité d'un nouveau départ dans la vie pour me consacrer à ma vocation première : apporter du bonheur grâce aux fleurs de montagne dont j'abreuve mes parfums d'intérieur. A travers mes compositions, j'ai le souhait de délivrer des univers inspirants et exaltants, au fil des saisons.

Parfums et Montagnes : un binôme gagnant !

Les parfums d'intérieur que je verse à votre paysage olfactif, originaux et inédits, sont empruntés à la flore des montagnes. Cette flore représente pour moi la fraîcheur et la contemplation par excellence. De là à créer divers environnements pour restituer les bienfaits de la montagne sur notre mental et nos vies modernes, il n'y avait qu'un pas que je franchis avec le concours d'un parfumeur créateur, Hélène Fizet-Prévot.

Mes parfums, les plus naturels possibles, sont étudiés pour habiller l'intérieur de votre maison avec des combinaisons d'essences qui suscitent la rêverie, apportent du réconfort. Mes parfums d'intérieur installent durablement la sérénité ou convoquent la fraîcheur et parfois, font place net dans nos têtes. Tout est dans les équilibres…


Hélène Fizet-Prévot, parfumeur créateur

Parfums et Montagnes : des arômes qui exaltent le quotidien !

Comment vous est venue la vocation de parfumeur créateur ?

J’ai toujours fonctionné avec mon nez et rapidement, je me suis amusée à fabriquer mes petites fioles personnelles en faisant macérer de la lavande dans l’eau, pour voir ce que cela donnait. Et j’ai aussi eu la chance d’avoir une mère cadre administrative des « parfums Givenchy » (Elle a notamment contribué à la sortie du parfum Ysatis). Et j’ai récemment retrouvé dans mes cartons le parfum qui m’a donné l’envie de devenir parfumeur dès l’âge de 10 ans. C’était justement l’un des essais de parfumeur pour Ysatis. Ce fut le déclencheur : j’ai eu l’envie d’inventer d’aussi beaux mélanges.

Je voulais communiquer aux gens autant d’émotions que j’en ai reçues avec cette « odeur artisanale ».

Comment s'est passée votre rencontre avec Catherine Plantier ?

Je travaille beaucoup avec Claire Lonvaud (Conseil en haute parfumerie) : c’est par son intermédiaire que j’ai fait la connaissance de Catherine. Le courant est très bien passé. Nous partageons les mêmes valeurs; le contact s’est fait naturellement. J’ai immédiatement adhéré à son projet. C’est toujours plus facile de travailler quand on est sur la même « longueur d’onde ».

Elle m’a donné plusieurs échantillons de liqueurs, que je découvrais totalement car son projet est intimement lié à ces breuvages des montagnes, notamment le Génépi dont j’ignorais tout. Je les ai senties mais aussi goûtées. Essayer de transposer tout cela en parfums d’ambiance, c’est super ! Moi je m’amuse... J’ai découvert la vulnéraire et je trouve cette fleur exceptionnelle, je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi boisée !

Quel regard portez-vous sur les parfums d'intérieur de Catherine Plantier, sur ses univers olfactifs ?

Ce que j’ai adoré chez Catherine, c’est qu’elle n’a pas choisi la facilité : elle est dans l’univers des arômes, des liqueurs. C’est vraiment très différent de ce que j’avais fait jusqu’à présent ; c’est une expérience passionnante. S’intéresser aux liqueurs pour les « mettre en bougies », c’est surprenant ! La plupart du temps, on a des notes de bonbons ou de fruits que l’on adapte plus ou moins, mais là, c’est improbable ! Il y a l’élixir de Chartreuse mais aussi toutes les plantes des montagnes. L’élixir de Chartreuse est tellement complexe : c’est agréable, très aromatique comme note, comme dans toute la gamme de luxe « Parfums et Montagnes ». J’ai essayé de différencier les arômes des liqueurs : le génépi va être un peu plus sucré, l’élixir sera très aromatique, très alcoolisé, l’absinthe va l’être un peu moins... La vulnéraire est très fumée...

En ce qui concerne la gamme saisons, j’aime tout ce qui contient de la myrtille et du brin de fleurs : très frais et à la fois floral, épicé, hespéridé, bergamote, cela sent vraiment le bouquet fleuri ! Catherine m’a guidée pas à pas dans son univers. Pour la châtaigne grillée, au début, j’ai conçu pour elle un marron glacé. Elle m’a lentement invitée à rechercher des notes moins sucrées, à obtenir un rendu plus grillé. J’ai trouvé mon salut dans les arômes pour un effet un peu plus brûlé. J’ai versé une partie de moi dans le projet de Catherine.

Biographie expresse

Diplômée en chimie appliquée aux arts de la parfumerie de l’ISIPCA, la prestigieuse école des métiers du parfum, à Versailles, Hélène Fizet Prévot se consacre durant quelques années à l’analyse chromatographique (recherche des composantes dans les essences et les parfums), puis elle poursuit sa carrière en Angleterre.

De retour en France, Hélène rejoint une société grassoise où son travail consiste à élaborer des formules de parfums qui sont ensuite vendues à des fins cosmétiques et de parfumerie de masse. Sa fibre de parfumeur créateur étant par trop « tenue en bride », Hélène Fizet Prévot décide de prendre son envol. Elle crée son activité de parfumeur créateur pour contribuer à inventer des parfums uniques.

http://www.hfperfumes.com/


Claire Lonvaud, conseil en haute parfumerie

« Catherine Plantier fait bouger les lignes »

Le mot de l'experte en haute parfumerie

Avec Parfums et Montagnes, Catherine choisit un positionnement original, qui sort des sentiers battus de la parfumerie. En termes de concept, elle s’aménage une niche autour des senteurs et saveurs de montagne. Elle signe des univers olfactifs ancrés dans des épisodes souvenirs généreux, gourmands… une mémoire des sens. Ses réalisations s’inscrivent sous le sceau de l’authenticité, du terroir et surtout, de la qualité.

Je salue sa démarche qui consiste à s’appuyer sur des professionnels de Grasse, parce qu'il y a une expertise, un savoir-faire reconnu mondialement, aussi bien dans le choix des matières premières et de la formulation que du conditionnement… En s’adressant aux professionnels de son secteur d'activité, elle démontre une volonté forte de proposer à son public des produits de haute qualité, pour véhiculer les émotions qui lui sont chères.

Catherine a développé deux lignes de parfums de montagne. Une gamme saisons très réfléchie, avec les parfums brin de fleurs, châtaigne, feu de bois : ce sont des créations d'ambiance, des atmosphères bien différentes des grands classiques, car elle n’a pas choisi des références banales, de simples fleurs des Alpes : elle a eu un choix olfactif audacieux puisqu’on est sur un feu de bois, une châtaigne grillée avec un travail olfactif abouti, le brin de fleurs qui n’est pas une note classique.Et puis, la myrtille qui change du traditionnel « fruits rouges »!

La gamme un peu plus experte révèle des créations olfactives exigeantes, autour des fleurs de la Chartreuse : vulnéraire, génépi, gentiane et absinthe. Cette ligne de parfums d’intérieur s’adresse à un public plus aguerri, en recherche de nouveauté et de surprise.

Deux gammes vraiment différentes mais toutes deux ancrées dans cette exigence de qualité et d'authenticité, soutenues par une expertise de pointe. On est très loin des produits « Made in China ». C’est de l'artisanat, avec des femmes qui se cachent derrière chaque étape du développement. Pour moi, on évolue dans un scénario inédit, avec mise en scène olfactive inventive, autour de notes qui n'ont jamais été utilisées en l'état dans le monde de la parfumerie.

Le génépi, la vulnéraire et la gentiane n'ont jamais joué le premier rôle dans la composition d’une formule, mais Catherine les place en tête de son casting… Ce sont vraiment de pures innovations c’est pourquoi, elle n’a pas hésité à s’adjoindre les services d’un parfumeur créateur, Hélène Fizet-Prévot.

Biographie expresse

Claire Lonvaud accompagne les marques dans le lancement de leurs produits, depuis l’idée d’origine jusqu’au produit fini en passant par la création du packaging, l’évaluation olfactive et le process de fabrication. Issue de la très renommée école de parfumerie ISIPCA à Versailles, elle a longuement travaillé dans des maisons de composition sur la région grassoise, chez Robertet notamment et même Chanel. Ingénieur Recherche et Développement, la technique du parfum n’a plus de secret pour elle.

Après un master en Marketing et management à l’ESSEC à Paris, l’experte en haute parfumerie prête ses compétences aux Maisons de parfums, notamment Yves Rocher, Réminiscence (société familiale à Juan-les-Pins) pendant dix années. En quittant Réminiscence, elle prend le risque d’une nouvelle carrière indépendante pour accompagner des passionnés à réaliser leurs rêves de parfums.

https://passionnez.com